• Login
Laurent Colombel
06 44 36 03 07
aphem35@gmail.com

Deuil

V

ivre et dépasser le deuil

Vous faites face à la perte d’un être cher : votre conjoint, votre enfant, une sœur, un frère, un parent… ou connaissez une personne qui vit cette épreuve… Vous êtes sur la bonne page. Comprendre les étapes de cet événement douloureux et avoir un accompagnement spécialisé sont les clés de votre libération.

D

éfinition

Le deuil est une réaction et un sentiment de tristesse éprouvée à la suite de la mort d’un proche. Souvent associé à la souffrance, le deuil est aussi considéré comme un processus nécessaire de délivrance, nommé la résilience. Lorsqu’un événement provoque une crise dans la vie d’un individu, un changement radical est opéré dans la situation établie jusqu’alors. Le deuil possède aussi le sens de « perte définitive » d’un objet auquel un individu peut tenir. (Déf. Wikipédia)

L

e deuil : quelques repères…

Le deuil est un processus d’auto-guérison qui se fait naturellement. Toutefois, ce temps est très aléatoire en fonction de chacun et peut prendre parfois beaucoup de temps…

Durant ce parcours, bien des émotions peuvent se succéder :

  • La souffrance se matérialise dès l’annonce d’un décès ou même d’une situation telle que le décès est la seule issue. Chacun la vit et la ressent différemment en fonction de son histoire, de la profondeur des liens, et d’autres paramètres. Il y a des manifestations physiques, aussi plus ou moins forte. Chacun l’exprime aussi à sa manière. Toutefois, elle s’apaise généralement avec le temps.

  • La culpabilité : des remords, des regrets peuvent émerger également avec tout son lot de « et si, ceci », « et si cela », « et si j’avais su… », « et si j’avais fait ça,… ». Ils sont globalement liés parfois à des événements objectifs. Toutefois, la majeure partie du temps, ils sont ambivalents et  liés à la coexistence de sentiments divers, parfois inconscients.

  • La colère est parfois orientée vers les autres même vers le défunt lui-même : « Pourquoi m’a-t-il fait ça ? », « il ou elle me laisse seul(e) ». Un sentiment d’abandon qui génère de la colère. Elle peut être aussi dirigée vers le personnel soignant : « ils n’ont pas su le(a) sauver ! ». Parfois même envers soi-même. La recherche d’un responsable est un moyen temporaire de gérer la douleur, un moyen de décompenser plus doucement face à cette épreuve.

  • La honte : le suicide est encore socialement un sujet tabou. Il est donc fréquent qu’un sentiment de honte s’installe dans de telles circonstances. Que ce soit par crainte du jugement social, certains choisissent le mutisme, l’isolement, rendant ainsi le deuil plus difficile.

  • Le déni : est un mécanisme inconscient de défense. La violence du choc est parfois tellement forte que le déni se met en place pour permettre à la personne de supporter le traumatisme. Un peu comme lorsque nous étions enfants et que l’on jouait à faire « comme si », la personne dans le deuil agit ainsi pour se protéger. Ces personnes ont besoin de beaucoup de temps pour pouvoir admettre la réalité.

Il en ressort que des personnes restent endeuillée parfois pendant des années, le déni restant bien présent même s’il est moins intense, parce que « l’habitude s’est installée ». Cela peut être le déni d’émotions restées enfouies si bien qu’un deuil non fait ou « mal fait » engendre bien souvent des complications dans le chemin de vie de la personne concernée, notamment certaines pathologies.

Pour autant le deuil ne concerne pas uniquement la perte d’un être cher, au sens propre. Un changement de situation, un divorce, une séparation, la perte d’un travail, etc… implique aussi de faire le deuil (sens figuré) de cette ancienne situation pour continuer à avancer sereinement…

Si vous lisez ces lignes, que ce soit pour vous ou pour quelqu’un que vous connaissez, est loin d’être le fruit du hasard.

C’est certainement le bon moment…

Vous y gagnerez à franchir le cap de vous faire accompagner ou de proposer à un proche de se faire aider par un professionnel.

Chaque personne a le pouvoir de décider de se libérer !